Une isolation acoustique remarquable avec nos blocs de béton cellulaire

Vous entendrez la différence

Les blocs Cellumat ont un très bon facteur d’isolation sonore (R). Les caractéristiques d’affaiblissement acoustique d’un matériau de construction sont déterminées par la quantité de son absorbé et de son réfléchi.

Illustration Son absorbé

A côté de la masse, la structure de surface du matériau est un facteur déterminant. La structure ouverte du béton cellulaire Cellumat lui permet de mieux absorber le son que des matériaux lisses. Pour des espaces où la réflexion du son est à éviter, c’est une donnée importante.

Grâce à ce pouvoir d’absorption important, l’affaiblissement acoustique R (dB) d’une paroi en béton cellulaire est jusqu’à 5 dB meilleur que pour des parois de masse (par m²) égales et réalisées dans un autre matériau.

Illustration Atténuation acoustique

Des maçonneries en blocs Cellumat d’épaisseur 24 cm en C2/400 non enduites des deux côtés ont déjà un facteur d’affaiblissement acoustique Rw de 40 dB.

Pour des murs séparatifs entre des appartements ou des maisons jumelées, constitué d’un double mur en béton cellulaire, un mur en Cellumat C4/500 de 17,5 cm d’épaisseur et le deuxième en Cellumat C5/600 de 17, 5 cm, l’absorption acoustique Rw est de 59 db sans enduits et avec un vide de 5 cm entre les deux comblé par de la laine de roche.

Le remplissage du vide par de la laine de roche, engendre une amélioration de l’absorption acoustique. Ce qui prouve de nouveau l’importance de mesures acoustiques bien ciblées plutôt que la mise en œuvre de matériaux extrêmement lourds. Une conception bien étudiée, avec la suppression des ponts acoustiques entre les deux composants du mur, améliorera l’affaiblissement.

L’acoustique, une donnée complexe

L’acoustique des bâtiments est une science compliquée. Le confort acoustique résultant est une combinaison de plusieurs paramètres comme:

  • un concept judicieux (entre autres l’absence de ponts acoustiques)
  • le choix de matériau
  • la précision de la mise en œuvre et des finitions
  • l’arrangement des locaux (par exemple une chambre à coucher à côté de la cuisine)
  • la fréquence des sons 

Il y a plusieurs genres de transmission de bruit :

  • le bruit aérien : la transmission d’énergie acoustique par l’air
  • la transmission de bruit par des matières solides comme des sols et des murs
  • le bruit d’impacts : résultat de la vibration d’éléments de construction 

Trop souvent on focalise sur les caractéristiques acoustiques des matériaux de construction tandis que la totalité de la construction détermine la qualité acoustique. La transmission de bruit passe en effet aussi par les connexions des éléments constructifs.

Exemple 

Un plancher en béton de 20 cm d’épaisseur a un affaiblissement acoustique d’environ 55 dB. Une cloison située en dessous et au dessus du sol en béton peut réduire cet effet à 45 dB. Les cloisons font office de ponts acoustiques.

Illustration Comparaison Son absorbé

Dans les normes EN12354 des méthodes de calcul simplifiées ou complèxes sont présentées. Souvent, le confort acoustique est une question de mesures, étant donné les nombreux paramètres qui entrent en ligne de compte.