Ponts thermiques

Les ponts thermiques : les causes les plus fréquentes

Les ponts thermiques représentent 5 à 10 % des pertes de chaleur d’une habitation. À l’origine des ponts thermiques dans une construction classique avec des matériaux isolants il y a :

  • les dalles et planchers qui transfèrent beaucoup de chaleur aux murs extérieurs, ceux-ci relâchent toutes les calories vers l’extérieur, car les murs ne sont pas isolants.
  • les joints de mortier qui ne sont pas isolants et engendrent des pertes de chaleur importantes.
  • des isolants mal mis en œuvre ou mal coupés.
  • de l’humidité et une ventilation insuffisante dans le mur creux, de telle sorte que le matériau isolant s’humidifie, s’affaisse, se tasse, pourrit et moisit.
  • les rongeurs qui attaquent les isolants.

Atouts - Ponts thermique

Avec Cellumat : fini les ponts thermiques

Le béton cellulaire Cellumat, isolant dans la masse avec des joints minces, assure un mur parfaitement homogène et permet d’éviter et de corriger les ponts thermiques de façon simple et économique.

Les pertes par transmission dues aux ponts thermiques sont réduites à un minimum. Tout particulièrement dans les nœuds constructifs, par exemple à la transition entre les fondations ou les dalles ou les planchers intermédiaires.

Cellumat est tellement isolant que peu de calories transférées par les dalles ou planchers dans les murs sont perdues vers l’extérieur.

Valeurs psi au niveau du plancher intermédiaire dans le cas d’un mur massif en Cellumat.

Epaisseur du mur Cellumat Valeur (W/mK)
30 0,186
36,5 0,194
40 0,197
50 0,202

Cellumat Thermo

En comparaison : valeurs psi au niveau du plancher intermédiaire dans le cas d’un mur parpaing avec isolation.

  • Parpaing : 20 cm
  • Avec isolation et plaque de plâtre 1 cm
  • Avec planelle béton isolée
Epaisseur du mur Valeur (W/mK)
20 cm + 10 cm d'isolation 0,764

Parpaing thermo

Avec Thermoruptor, Cellumat stoppe également les ponts thermiques des autres matériaux.
Lire la suite.